Les nouvelles relations presse.

La seule médiatisation ne suffit plus à notre époque. Il faut également être visible sur la toile. Un univers fluctuant, évoluant extrêmement rapidement, dans lequel seuls comptent le contenu et l’influence.
Les attaché(e)s de presse doivent donc s’adapter, rester performant(e)s

RP et marketing côte à côte dans un seul but

La nouvelle donne doit intégrer le fameux Inbound Marketing, avec pour objectif d’attirer les internautes vers le client, et si possible de façon captive, en les faisant consommer le produit, le service du client.

Une nouvelle stratégie qui passe inévitablement par la production de contenus, le référencement naturel SEO et les réseaux sociaux adéquats. Il faut donc à présent être impérativement vu sur le web, travailler sa notoriété web, sa e-réputation.

Une adaptation nécessaire alors que les journalistes puisent de plus en plus des idées, des contacts sur les réseaux sociaux (notamment Twitter) et deviennent eux-mêmes des influenceurs du web. Il apparaît que 39% d’entre eux déclarent y être pour trouver des idées d’articles, 44% pour rentrer en contact avec des interlocuteurs pour témoignage et expertise, 55% pour élaborer une veille sur leur sujet de prédilection.

Le public est de moins en moins captif de la grand messe du JT du soir, ou de l’achat du journal papier le matin dans le kiosque du coin. Les réseaux sociaux deviennent les premières sources d’informations pour de plus en plus de monde, avec les côtés négatifs que l’on déplore, comme par exemple l’apparition de pseudos journalistes qui jettent en pâture des infos peu crédibles, non vérifiées… sans parler de la recrudescence des fake news !

Certains journalistes en place deviennent même « esclaves » (victimes ?) d’une corrélation entre le nombre de vues de leur article sur le net et leur rémunération !!…

Dorénavant, de plus en plus de médias print ne se contentent plus de la publication d’un papier, et ajoutent une version web, avec à la clé une stratégie marketing visant à augmenter le nombre de vues afin de développer le personal branding.

Une nouvelle donne pour les attachés de presse

Partant du principe que les journalistes sont de plus en plus sur les réseaux sociaux, s’en servent de plus en plus comme un outil de travail, d’inspiration, il semble évident et indispensable, pour les attaché(e)s de presse d’y être également, et de façon active.

Encore une fois, les RP traditionnelles ont vécu, à présent (et depuis plusieurs années) nous devons œuvrer pour des RP 2.0.

Les réseaux sociaux doivent devenir (si ce n’est déjà le cas) un formidable outil d’information, d’inspiration, de veille… mais également un vecteur des communiqués de presse, dossiers de presse, innovations, actus, invitations…

Entretenir sa présence, et de façon active, permet à chaque attaché(e) de presse de cerner les sujets de prédilection de chaque journaliste, les thèmes prochainement abordés, les dossiers en préparation, les publications déjà rédigées… Publier régulièrement ses actus., celles de ses clients, ses communiqués, les articles ou retombées obtenues, permet également à l’attaché(e) de presse de se faire connaître, remarquer par les journalistes.

Le temps est révolu du simple communiqué envoyé à quelques journalistes. L’heure est venue de la visibilité étendue et quasi perpétuelle, étalée intelligemment et stratégiquement, sous forme d’épisodes sur les réseaux sociaux.

Une nouvelle façon de faire qui, encore une fois, favorise l’inbound marketing : les actus sont intelligemment relayées à grande échelle : par les journalistes, les blogueurs, les influenceurs, ainsi que la communauté (sur les réseaux sociaux) de l’attaché(e) de presse et/ou du client.

Leave A Comment